Interview de Nikki Sloane, Trois simples règles

Interview de Nikki Sloane, Trois simples règles

Comment t'est venue l'envie d'écrire sur le milieu de l'escort ?

L’idée qui a fait naitre le premier tome de la série, Trois simples règles, était « et si tu te vendais pour une nuit, passais une nuit incroyable, mais au moment de retirer le bandeau, tu te rends compte que tu le connais ? » Le Blindfold Club était le lieu parfait pour réaliser ce scénario. Je voulais aussi écrire sur les travailleurs du sexe de manière positive, où les personnes qui travaillent dans ce genre de club le font par choix et aiment ce qu’ils font.

 

As-tu une anecdote à nous raconter sur l'écriture de la série ?

Dans les remerciements je remercie mon ancien patron, Adam, d’avoir annulé la réunion qui m’a pris des mois à préparer, pour aller se faire masser. Quand j’ai eu besoin d’inspiration pour introduire mon personnage Logan, un con fini, j’ai tout de suite pensé à toi, Adam.

 

Quel est ton couple préféré dans la série ? Pourquoi ?

Oh c’est une question difficile ! J’adore Dominic et Payton de Trois dures leçons, car ils étaient très faciles à écrire, j’avais bien leurs voix en tête. 

Mais mon couple préféré est Silas et Regan de Trois secrets dérangeants (à paraître). J’aime qu’ils soient à la fois difficiles et forts et qu’ils n’aient pas peur de se montrer vulnérables et sensibles quand ils sont ensemble. Il y a une scène où elle tombe malade et il fait passer ses besoins à elle en premier et ça me fait encore craquer rien que d’y penser. 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.