Là où la mort rôde - Les éditions Bookmark
Là où la mort rôde - Les éditions Bookmark

Là où la mort rôde

EAN 9791038113732

Title
Prix régulier19,00 €
/
Taxes incluses.



Là où la mort rôde écrit par Valentine Stergann est un roman de 400 pages publié le 09/03/2022 dans la collection Paranormal.

Où en est ma commande ?
Toutes les commandes sont traitées le lendemain de leur passage par nos équipes pour être envoyées chez notre imprimeur qui les traite entre 5 et 7 jours ouvrés. Il faut ajouter le délai de livraison qui est de 2 jours ouvrés. Si vous n'avez aucune nouvelle de notre part (SMS, email) pour le suivi de votre commande après 14 jours, merci de nous contacter.

Je ne trouve pas mon pays en livraison au moment du paiement.
Nous travaillons à ouvrir le plus de pays possible. Si votre pays n'est pas dans la liste, faites-le nous savoir sur les réseaux sociaux.

Est-ce que je peux annuler ma commande ?
Oui si c'est le jour même de la commande. Passé ce délai, la commande est envoyée à l'imprimeur et vos exemplaires uniques seront imprimés. Il ne nous est plus possible de l'annuler.

Est-ce que je peux modifier ma commande ?
Oui si c'est le jour de la commande. Si vous avez besoin de retirer un ouvrage, contactez-nous et nous nous en chargerons. Nous rembourserons le moyen de paiement utilisé dans la foulée. Si vous voulez ajouter un ouvrage, contactez-nous et nous vous enverrons un lien de paiement correspondant au complément.

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Customer Reviews

Based on 3 reviews
100%
(3)
0%
(0)
0%
(0)
0%
(0)
0%
(0)
g
g.w.
Bravo

Vous ne le savez pas mais je suis une alsacienne pure souche. Néanmoins, j'ai un coin de Bretagne au fond du cœur et dès que je peux me plonger dans une histoire qui se passe en Bretagne, je fonce. Alors, un MM sur une légende bretonne, c'était sûr que j'allais me lancer dans cette lecture. Valentine Stergann est une autrice que j'avais déjà lu et dont j'avais beaucoup aimé la plume. Je ressors de ma lecture totalement sous le charme de son histoire et de ses personnages. Elle a su me captiver par son originalité, le lieu où se passe l'histoire et surtout par ses deux personnages qui m'ont ému et fait rire en même temps.
Après avoir lu quelques pages, je suis allée voir si le village cité dans le livre existait vraiment. Les 2/3 photos que j'ai découvert ont fini de planter le décor de ma lecture et je me suis plongée dedans avec bonheur. Ça a l’air trop beau là-bas et je me suis rendu compte en écrivant cette chronique qu’une copine habitait à 15 min du village où se passe cette histoire. Le monde est petit.
Utiliser une légende comme point de départ d'un roman peut être parfois compliqué. Je trouve que Valentine Stergann s'en sort à merveille et comme je l'ai dit plus tôt, je me suis régalée. Ce qui est encore plus surprenant dans cette histoire, c'est que l'autrice a choisi le thème de la mort comme thème principal de ce récit. Et associer la romance et la mort ce n'est pas une mince affaire. C’est très réussi. Je ne connaissais pas la légende utilisée ici, celle de l’Ankou. L’Ankou est le dernier mort de l’année et pour l’année suivant, il devient le passeur d’âme attitré de sa circonscription. Notre Ankou est ici un jeune homme d’une vingtaine d’année, Pol. On ne peut qu’être touché par son décès et le voir tomber amoureux est beau. Cette histoire est une enquête puisqu’on ne va découvrir qu’au fur et à mesure ce qu’il s’est passé la nuit de la mort de Pol. La mort et l’amour sont donc vraiment entremêlées.
Etonnement, ce n’est pas la présence de la Mort personnifiée ni du passeur d’âme qui rend l’ambiance du livre lourde mais plutôt les thèmes durs qui sont abordés par Valentine Stergann. Ces thèmes rendent un peu cette lecture éprouvante pour le cœur. Ce que j’ai aimé dans ce roman, bien que ce soit du coup dur à lire parfois, c’est qu’en plus d’aborder un côté fantastique, l’autrice parle de sujets graves de notre société actuelle et dénonce le laxisme qu’il y a parfois derrière. Car ici, nous abordons des thèmes comme le harcèlement, l’homophobie et la criminalité. C’est aussi une prise de risque mais c’est parfaitement maitrisé. En plus, grâce au personnage de Pol, il y a quand même une touche d’humour qui est parfaitement à sa place. Pour le harcèlement, c’est le personnage de Landry qui en subit depuis sa plus tendre enfance. Landry est un personnage touchant par sa force morale. C’est un roseau. Il plie mais ne casse pas. C’est un véritable soulagement de le voir tomber amoureux. Les deux hommes forment un couple qui me marquera dans le temps.
En bref : une histoire qui a su à la fois m'émouvoir et me faire rire. Mélanger une légende bretonne sur la mort et une romance n'était pas chose facile mais Valentine Stergann s’en sort magnifiquement bien et je ressors de ma lecture en étant totalement conquise. Conquise par la plume de l'auteur et surtout par la réutilisation d'une légende bretonne ancrée dans l'imaginaire des gens, notamment des bretons et en faire une histoire belle et touchante. Bravo !
NOTE : 9 / 10

A
A.Z.
Une pépite !

Je remercie infiniment les éditions Bookmark pour l’envoi de ce magnifique roman.

Par où commencer ? Ah je sais ! Ce livre est une pépite. Voilà tout est dit 👀.
En découvrant le résumé j’ai été hyper intrigué par la légende de l’Ankou, que je ne connaissais pas du tout. Et quelle lecture ! Ce livre m’a fait vivre des émotions merveilleuses et bouleversantes.

Pour vous faire un petit résumé, on va faire la connaissance de Landry, qui vit avec sa mère a Huelgoat. Le soir de Noël, à la Messe, il va croiser le regard d’un jeune homme, qu’il ne connaît pas et qu’il pense ne jamais revoir. Ce qui est devrait être vrai car quelques jours plus tard il apprend que ce mystérieux jeune homme a été retrouvé mort, assassiné dans la forêt. Mais les chemins de Landry et de Pol sont fait pour se croiser…

Avouez vous êtes intrigués ? Et clairement vous avez de quoi l’être, car Pol est bel et bien mort, mais en tant que dernier mort de l’année il est devenu l’Ankou, le passeur, le serviteur de la Mort. Celui qui accompagne les âmes dans l’Après. Personne ne peut le voir, à part celui qui s’apprête a mourir, alors pourquoi Landry ? Pourquoi celui que tout le monde considère comme « l’idiot du village » peut le voir et le toucher ? Et pourquoi Pol, a son contact se sent plus que jamais vivant ?

Cette histoire ! Mais cette histoire ! Dès les premiers chapitres, j’ai plongé dans le récit, j’étais aux côtes de Landry et de Pol dans le petit village de Huelgoat, au cœur de la forêt, sur la charrette du l’Ankou, assise sur les rochers près de la mare aux sangliers…

Valentine m’a transporté dans son histoire, par ses mots, sa douceur et sa sensibilité. J’ai vécu tellement d’émotions. J’ai été touché par la relation de Landry et de sa maman. J’ai pleuré, il faut dire que certains moments sont tellement bouleversants, que je me suis transformé en fontaine 😂, j’ai ri, car si l’histoire est bouleversante, il y a aussi de l’humour. Et j’ai été révoltée, en colère, face à Alaric est sa bandes d’amis qui se moque de Landry… ça a été comme un feu d’artifices, les émotions montent crescendo, jusque au bouquet final que nous offre Valentine avec les derniers chapitres…

Parlons un peu des personnages, Valentine a donné à ses personnages une dimension réelle. Landry m’a tout simplement bouleversé. Il est d’une telle bienveillance et gentillesse, que j’avais juste envie de le serrer fort dans mes bras. Pol, et tout aussi touchant, bien qu’il subisse sa condition d’Ankou, il reste drôle et plein de vie.

Cette histoire est aussi une romance, et bien que le côté paranormal et fantastique de leur histoire peut en effrayé certains, l’histoire d’amour entre Landry et Pol est juste magnifique, et s’installe progressivement, tout en douceur. Les sentiments qu’ils éprouvent l’un pour l’autre grandissent de chapitre en chapitre. Et tout est parfaitement retranscrit, leurs émotions sont palpables, et c’est tout simplement parfait.

J’ai beaucoup aimé découvrir la légende de l’Ankou, Valentine nous la présente parfaitement, elle donne une dimension touchante, et surtout elle personnifie la Mort. J’ai trouvé ça hyper interessant, notamment le fait que le personnage de la Mort a des émotions humaines. Avoir peur de mourir, ne pas savoir ce qui nous attends. « Là où la mort rôde » nous propose une vision réconfortante, et apaisante de ce qu’il y a Après.

Pour conclure, je vous dirais juste lisez cette histoire. Découvrez le village de Huelgoat, montez dans la charrette de l’Ankou et partez découvrir une histoire bouleversante, qui j’espère vous fera vivre une aventure incroyable.

M
M.B.
A découvrir !!!

Une très belle histoire qui aborde des sujets importants sans alourdir le récit. Un conte moderne plein d'espoir pour qui sait garder l'esprit ouvert et conserver son âme d'enfant !


Vu récemment