Maddie D., Si tu pouvais juste me sourire

Maddie D., Si tu pouvais juste me sourire

Fun facts Si tu pouvais juste me sourire : 

 

 

- J’ai écrit Si tu pouvais juste me sourire en 2014, après le diagnostic d’autisme de mon plus jeune fils. J’avais alors besoin d’évacuer cette nouvelle et les conséquences qui allaient avec, d’une manière ou d’une autre. Alors je me suis installée à mon ordinateur et ai donné vie à Zoé et Théo. 

- En premier lieu, Si tu pouvais juste me sourire s’appelait « Pour un sourire de Théo ». 

- Ma meilleure amie m’a détestée après sa lecture du manuscrit. Je crois bien qu’elle m’a traitée de tous les noms pendant bien cinq minutes parce que j’avais réussi à la faire pleurer. 

- Avec Pour un sourire de Théo, la première version de Si tu pouvais juste me sourire, je suis devenue une meurtrière. MAIS j’ai « rectifié le tir » avec la réécriture du manuscrit. Pendant des années, les lectrices m’ont suppliée de changer la fin du roman. C’est désormais chose faite : le personnage principal ne meurt plus à la fin. Je voulais juste leur dire quelque chose : c’est la faute de mon mari si De Luca est mort dans la première version du roman. Pas la mienne. Il trouvait que c’était mieux pour l’histoire. 

Je n’écoute plus mon mari pour le scénario de mes romans. 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés