Solène Blondel - Ruby

Solène Blondel - Ruby

La musique dans la série Cœurs fanés 

 


https://www.youtube.com/watch?v=ADtnUC_ctNk 

 

Tout est parti d’une chanson : « Ruby Tuesday », originellement des Rolling Stones, puis reprise par la suite par de nombreux artistes. Cette chanson à la mélodie simple et aux paroles qui semblent raconter bien plus qu’une histoire banale. 

Pour moi, les prénoms ont énormément d’importance, ils sont l’essence même d’un personnage. C’est pourquoi je les choisis avec soin et non sans raison. J’avais besoin d’un prénom fort, qui illustrait bien le caractère de ma protagoniste ; une adolescente un peu perdue, bornée, d’une sincérité touchante et qui essaie de se trouver. Cette chanson m’est alors venue à l’esprit, plus particulièrement ces quelques lignes « She would never say where she came from/Yesterday don't matter if it's gone1 » et « "There's no time to lose" I heard her say/Catch your dreams before they slip away2» qui la représentent à la perfection. C’était une évidence. Tout comme la chanson, Ruby est pleine de secrets et, surtout, elle est en fuite. 

Il y a cette phrase de Sarah Dessen, l’auteure que j’admire le plus, qui m’a beaucoup marquée : « J’aime les défauts. Je trouve qu’ils rendent les choses intéressantes. » C’est vrai, et c’est d’ailleurs ainsi que je veux que l’on voie mes personnages : imparfaits, ce qui les rend plus « réels » et accessibles, à mon sens. La perfection n’est pas intéressante ; elle n’a rien à raconter. 

C’est donc avec une chanson, une citation tirée de mon roman préféré et des souvenirs de voyage que je me suis lancée dans l’écriture de cette histoire. 

Étant donné que la musique était l’une de mes inspirations principales, j’ai voulu lui donner une place rien qu’à elle, en en faisant un personnage secondaire omniprésent. Ruby est née d’une chanson, cela me semblait donc logique que ses parents soient musiciens. Voilà comment m’est venue l’idée de former BlackHope. Je ne peux malheureusement pas expliquer mon choix de nom sans spoiler, mais j’aime les coïncidences au point que parfois, elles deviennent des évidences. 

Ce groupe fictif m’a permis de concrétiser une envie que j’avais depuis mon adolescence, à savoir écrire une chanson (même plusieurs, au final). La musique est un art, mais également une forme de communication. Tout comme mes personnages, je me tourne vers la musique quand je n’arrive pas à exprimer certaines choses. J’admire le fait de pouvoir transformer ses maux en mots, puis réussir à créer une mélodie pour les accompagner. La musique est belle, forte, percutante, remplie d’émotions. Elle nous rend heureux·ses, tristes, nostalgiques. Elle berce nos souvenirs, nos rêves et nos espoirs. Elle est intemporelle. Avec les livres, c’est la seule forme d’infinité que je connaisse. C’est dans cet état d’esprit que j’ai écrit « Faded » et « 1,16 » : pour transmettre un message, transformer le moche en beau, la tristesse en espoir. Ces deux chansons racontent une histoire, un peu comme un livre condensé en quelques lignes. 

Nous avons tous cette chanson, celle qui nous touche à chaque écoute, celle dont nous connaissons chaque parole, celle qui nous comprend sans nous connaître et qui nous suit où que l’on aille. La mienne est « Boulevard of Broken Dreams » de Green Day. Je m’en suis d’ailleurs inspirée pour écrire le discours de Ruby, à la fin du livre. Elle est arrivée dans ma vie pile au moment où j’en avais le plus besoin, tout comme « Faded » pour Ruby. 

 

https://www.youtube.com/watch?v=Soa3gO7tL-c 

 

Ruby compare la musique à de la magie et je la rejoins beaucoup là-dessus. Elle est immatérielle et pourtant, elle réunit et nous fait ressentir des choses parfois inexplicables.  

Voilà quelques autres titres qui me font beaucoup penser au tome 1 de Cœurs fanés : « Say you won’t let go » de James Arthur et « Wonder » de Shawn Mendes.  

Et vous, quelle est votre chanson ? 

 

https://www.youtube.com/watch?v=0yW7w8F2TVA 

 

 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés