Interview Linda Kage

Interview Linda Kage

 

1 / Pouvez-vous nous expliquer brièvement de quoi parle votre livre ? 

Bien sûr. Le Prix d’un baiser parle de Reese, une jeune femme excentrique qui s’inscrit dans une nouvelle école à une centaine de kilomètres de chez elle pour échapper à son ex-petit ami violent. Là, elle rencontre Mason, le grand frère de la petite fille dont elle est devenue la baby-sitter. Il est aussi élève dans sa nouvelle école et, sur le campus, la rumeur dit qu’il passe beaucoup de temps en tête à tête avec les femmes d’âge mûr riches de la ville pour de l’argent. Mais il ne ressemble pas du tout à l’idée qu’elle se faisait d’un gigolo. Et à mesure qu’elle commence à tomber sous son charme, elle se retrouve entraînée dans les problèmes qui l’entourent. 

 

2 / Pourriez-vous nous expliquer pourquoi tout le monde devrait le lire ?  

Non seulement c’est une histoire prenante et sexy, mais je pense sincèrement qu’elle parlera aux personnes qui se sentent coincées dans des stéréotypes à cause de ce qu’elles sont. Et je pense que ce livre peut donner à ces personnes l’espoir de trouver une personne spéciale qui les comprendra et les acceptera exactement comme elles sont.     

 

3 / Comment vous est venue l’idée d’écrire sur un gigolo ? Est-ce que c’était difficile à écrire ?  

J’ai vu une citation tirée d’une autre histoire à propos d’un gigolo et j’ai trouvé ça vraiment fascinant, parce que le héros essayait simplement de gagner de l’argent pour une noble raison, pour aider sa famille. Et j’ai ressenti comme une petite explosion dans ma tête, quand je me suis demandé à quoi pourrait ressembler la fille qui se retrouverait empêtrée dans la vie d’un type comme ça. Je me suis dit qu’il serait intéressant qu’elle sache ce qu’il faisait depuis le début, et qu’elle apprenne à le connaître au-delà de ça, avant d’apprendre plus tard POURQUOI il faisait ce qu’il faisait. Et l’idée n’a pas cessé de se transformer et de grandir à partir de là jusqu’à ce que, boom, j’écrive toute une histoire ! 

C’était sûrement l’une des histoires les moins difficiles à écrire de ma vie ! Une fois que cette idée fantastique de héros gigolo altruiste a émergé, le reste est allé très vite. Je n’avais pas réalisé que la propriétaire de l’appartement d’à côté s’avérerait être une si grande antagoniste, mais l’histoire s’est révélée encore meilleure que je ne le croyais. Je crois n’avoir corrigé qu’une ou deux scènes, pour rendre l’intrigue plus lisse. 

 

4 / Mason est le héros de romance parfait : gentil, assuré, dragueur, sexy, mais aussi timide. Quelles qualités vos héros préférés de romance ont-ils en commun ? Pourriez-vous nous donner votre top 3 ? 

Oh ! Merci pour ce compliment à propos de Mason qui est le héros de romance parfait ! #ROUGIS. Mais maintenant que vous en parlez, je ne sais pas vraiment ce qu’il a en commun avec MES héros du genre préférés. J’aime les mecs grande gueule, qui parlent tout le temps et qui sont drôles. J’imagine que la meilleure chose qu’ils ont en commun, c’est leur côté dragueur ! Et sexy, bien sûr ! Avec aussi un peu de gentillesse. L’assurance est toujours un plus agréable… Donc oui, en fait… peut-être que Mason a bien plus en commun avec mon genre de héros que je ne le pensais ! Hum. Waouh ! 

Mon top 3 de petits amis livresques ? Hummmm… voyons voir. 

  1. Daemon Black dans la saga Lux de Jennifer L. Armentrout. 
  2. Simon Parker, dans Wallbanger d’Alice Clayton. 
  3. Et Saint, dans La dame au charme discret, de Suzanne Enoch.

 

5 / Si vous pouviez voyager dans le temps, où et quand iriez-vous ? 

J’aimerais aller dans le futur, là où seront mes enfants, pour aller les voir ; découvrir ce qu’ils sont devenus et m’assurer qu’ils vont bien. 

 

6 / Y a-t-il un roman que vous auriez aimé avoir écrit vous-même ? 

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, d’Harper Lee. 

****************************************************


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés