Interview Amélie Edmond

Interview Amélie Edmond

1/ Pouvez-vous vous présenter ? 

Je m’appelle Amélie, j’ai 37 ans et suis originaire de Dunkerque. Pour la petite anecdote, Edmond était le prénom de mon grand-père qui m’a élevée quand j’étais enfant. Ce clin d’œil est ma façon de lui rendre hommage <3 

Je suis une grande passionnée et, surtout, je crois avoir gardé (un peu trop) mon âme d’adolescente ^^ Mon côté bélier fonceur n’aide pas non plus ! J’ai un côté fleur bleue très sensible mais aussi très piquant. Je le ressens dans tout ce que je regarde ou lis, j’ai toujours besoin d’une histoire d’amour intense pour me faire vibrer. 

Je suis super gourmande. D’ailleurs, si vous connaissez un hypnotiseur pour arrêter de manger du sucre, je prends !! Et je suis une vraie Mamie Chats. Du genre à en avoir quatre à la maison ! Si je pouvais, j’aurais tous ceux du quartier, mais mon mec n’est pas d’accord ! 

Je suis aussi une grande amoureuse de concerts et de voyages. Ce sont mes plus belles motivations pour travailler : avoir le cœur qui palpite devant les artistes que j’adore, pouvoir m’éclater dans une salle de concert avec les copines (oui, parce que mon mec écoute du metal hardcore et moi, de la pop, donc à ce niveau-là, la compatibilité ne s’est pas faite, ahah). Puis m’offrir aussi tous les ans un beau voyage pour découvrir les merveilles du monde. Mon mari et moi sommes particulièrement fans de la culture japonaise, pays qui a d’ailleurs été notre voyage de noces et nous attendons impatiemment la fin du COVID pour y fêter nos dix ans de mariage en 2023. 

En attendant, on reste confinés avec nos quatre chats et notre bébé chien  

 

2/ Si vous deviez conseiller votre livre à nos lecteurs, que diriez-vous ? 

Tropical Effect est une fiction que l’on peut qualifier de « romantic suspense ». En l’écrivant, j’ai essayé de garder un équilibre entre le développement de l’histoire d’amour et le développement de l’intrigue sur Maïa Green. C’est une romance qui mélange séduction, douceur et action mais qui a aussi ses moments douloureux. Accrochez-vous, c’est un petit ascenseur émotionnel ;) 

 

3/ Comment l'idée de ce roman a-t-elle germé ? 

Vers 2014/2015, j’ai plongé dans la marmite des fanfictions. Étant fan des One Direction, ce n’est un secret pour personne de quel ship je parle, ahah ! J’en ai dévoré plus d’une centaine, puis j’ai finalement décidé de me lancer moi-même sur Internet. L’histoire m’a été inspirée par la série Cœurs Caraïbes que je regardais quand j’étais gamine. Au fur et à mesure, j’ai développé l’intrigue différemment et l’ai recréée avec des personnages originaux. 

 

4/ Est-ce que vous avez dévié de votre plan initial en chemin ou est-ce que vous avez écrit tout ce qui était prévu ? 

Je ne démarre jamais une histoire sans avoir au préalable établi un plan plus ou moins détaillé de mes chapitres, donc il y a pas mal de temps de réflexion en amont de l’écriture. Il y a eu quelques éléments perturbateurs qui se sont immiscés, mais en règle générale, l’histoire a pris la tournure que j’avais imaginée. 

 

5/ Que représente l’écriture pour vous ? 

Contrairement à beaucoup d’auteurs, j’ai une relation particulière avec l’écriture. C’est un peu du « je t’aime moi non plus ». Je manque cruellement de confiance en moi, et je me compare trop. J’ai toujours l’impression que ce que j’écris est nul.  

En même temps, l’écriture me permet de développer une histoire avec exactement tout ce que j’aimerais lire. C’est moi qui ai le contrôle de la tournure des événements. Et j’aime l’attachement qui se crée avec mes personnages. Cette sensation que pendant un certain temps, ils font partie de notre quotidien.  

Bien sûr, il y a aussi la satisfaction de mettre le mot fin. L’impatience de faire découvrir notre roman et le partage qui se crée avec les lecteurs.  

L’échange, c’est mon moteur. 

 

6/ Décrivez votre livre en trois mots ? 

Passion / Éveil écologique / Action 

****************************************************

 


2 commentaires


  • Valérie FREDERICK

    Bonjour!

    Merci pour cette interview! Une auteure qui vient de Dunkerque, comme moi, et qui prend pour pseudo le prénom de son grand- père comme moi également lorsque j’écris (mais c’est Gustave); j’adhère!!!
    Vivement la sortie du format papier!!!
    Valérie


  • Claire

    Il me tarde de pouvoir enfin le lire celui là !!
    Merci pour cet interview !


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés