Interview Lily Haime

Interview Lily Haime

1/ Qu'est-ce qui vous a inspirée au moment d'imaginer vos héros pour Je réinventerai la pluie? 

Beaucoup de choses, pour être honnête. La première, c’est la beauté incontestée des sculptures de verre et le talent des souffleurs qui portent cet art ancien et presque oublié. Je me souviens d’avoir visité un atelier de soufflerie et d’être restée subjuguée par cette bulle de verre qui prend vie, cette matière qui semble s’étirer à l’infini. Ma grande inspiration était donc le verre. La passion qui peut animer ces artisans, qui anime Iris. 

Ensuite, la musique… Je pense que je ne pourrai jamais me défaire de mes musiciens parce qu’il y a toujours de la musique dans mon quotidien. Je vis avec un musicien et, souvent, le soir, avant de m’endormir, s’il n’est pas à côté de moi, j’entends les notes de sa guitare traverser les murs épais de notre ruine en reconstruction. Même si, avec Liv, je voulais aussi parler d’une autre facette de la passion, celle qu’on ressent malgré soi, ces dons maudits dont on ne peut se défaire.  

Je voulais mettre en opposition ces deux façons de vivre le talent. Leur relation aussi. Celui qui s’y épanouit et celui qui en souffre, comme pour voir à travers eux la complexité des artistes, la multiplicité de leurs ressentis et la difficulté de renoncer aux interdits, que l’on nous impose et que l’on s’impose à soi.   

 

2/ Y a-t-il un personnage que vous appréciez plus que les autres dans votre roman ? 

Hormis les personnages principaux, je suis amoureuse de Maddox, un thanatopracteur fasciné par les masques mortuaires, adorateur de théâtre et de grandes littératures. Maddox qui grince dans ses vêtements en cuir et qui, derrière des abords effrayants, est l’homme le plus adorable qui soit. Il est entier, sans filtres, et un peu amoureux d’Iris. À sa manière, il est un artiste, lui aussi.  

 

3/ Si vous deviez choisir trois mots pour présenter votre livre ? 

Verre. Musique. Amour.  

 

4/ Qu'est-ce que vous ressentez avant la sortie d'un de vos romans ? Et après ? 

Je suis toujours stressée à l’idée qu’il ne plaise pas, de ne pas savoir entraîner mes lecteurs dans cet univers. C’est un sentiment que tous les auteurs partagent. Est-ce qu’ils vont être sensibles à ce message ? Vont-ils aimer cet art ? Vont-ils tomber amoureux, comme je suis tombée amoureuse, de cette petite ville, de cette communauté, de cette famille italienne, de ces personnages qui tissent une histoire particulière ? Les doutes font partie du job. Lorsqu’on arrête de douter, on arrête aussi de créer.  

Ensuite, lorsqu’il est sorti, je m’en détache dans un sens. Il ne m’appartient plus vraiment.   

 

5/ Quel est votre péché mignon ? 

Le chocolat, encore et toujours.  

 

6/ Qu’aimeriez-vous dire à vos lecteurs ? 

Je le dis souvent, mais j’adore le répéter. Les lecteurs font les auteurs. Sans eux, aucune histoire ne vit. Nous l’écrivons, c’est vrai. Mais c’est grâce à eux qu’elle existe.  

****************************************************


8 commentaires


  • Charlotte

    C’est toujours un plaisir de découvrir un nouveau livre de Lily Haime et en plus sur un sujet très peu vu/lu.
    Je trouve ça aussi hypnotisant le soufflage du verre.
    Pour les curieux je conseille la série Blown away/En verre et contre tous sur netflix.


  • Julie

    Lily Haime, une valeur sûre qui nous donne toujours l’assurance de voyager dans ses mondes et de tomber amoureux.se de ses personnages. Chacun de ses romans m’a transportée et elle a sa propre étagère consacrée dans ma bibliothèque.


  • Catherine

    J’ai pre commandé ce dernier livre et l’ai dévoré comme chacun sorti. Vous avez un don pour nous faire vibrer au rythme des émotions de vos personnages principaux ou secondaires. Je suis toujours triste quand vient la fin, car j’ai l’impression de quitter des amis proches. La famille n’est pas que celle du sang. Merci infiniment Lily Haime pour pour les émotions, les questions difficiles que vous abordez pour ouvrir un peu plus les yeux et le cœur de vos lecteurs.


  • Morgane

    C’est toujours un immense plaisir de lire ce qu’elle pense de son travail et de la fluidité de ses mots.

    Même dans ses réponses à des questions, il y a une forme de beauté à ses mots.


  • Clem

    Je dois vous avouer que quand j’ai vu que vous postiez des interviews d’auteurs, j’ai attendu celui de Lily Haime. Me voilà ravie ! De nouvelles passions, de nouveaux personnages… C’est un plaisir de découvrir ce que l’auteur veut faire passer avec sa dernière création !


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés