Interview : Garrett Leigh

Interview : Garrett Leigh

1 / Pouvez-vous vous présenter ? 

Bonjour, moi, c’est Garrett ! Je suis un auteur queer britannique et j’habite en périphérie de Londres. J’ai publié plus de 30 romans d’amour, et je suis conceptrice graphiste professionnelle. 

  

2 / Pouvez-vous décrire en quelques mots votre parcours ? 

Discret. J’aime la nature et la nourriture, la musique et les livres, mes animaux et ma famille. J’aime avoir une vie modérée. Après un bon repas et un câlin, je suis heureuse. 

  

3 / Comment vous est venue l’envie d’écrire ? 

 Il y a dix ans, j’ai commencé ma vie d’auteur avec des fanfics de Twilight. 

 

4 / Si vous deviez conseiller votre série à nos lecteurs, que diriez-vous ? 

Attendez-vous à de la souffrance et du réconfort, des névroses et un puits sans fond d’émotions. J’adore les happy ends, mais le chemin à emprunter pour y arriver a beaucoup plus d’importance. 

  

5 / Si vous deviez choisir trois mots pour présenter votre série ? 

Rude, émotionnelle, romantique. 

 

6 / Pouvez-vous résumer très brièvement votre série ? 

Un lien invisible tourne autour de deux âmes sœurs destinées l’une à l’autre et le voyage qu’elles entreprennent pour se trouver. Leur lien est immédiat et profond, mais avec la guerre qui fait rage autour d’eux, ils pourraient bien ne pas survivre assez longtemps pour en profiter. 

 

7 / Dites-nous pourquoi nous devons tous lire votre série ? 

Parce qu’il n’y a pas d’amour plus grand que celui de ces deux âmes sœurs. Ajoutez à cela le charme de leurs pouvoirs de métamorphes, Zio et Devan sont absolument magnifiques. 

  

8 / Comment l'idée de cette série a-t-elle germé ? 

J’ai toujours adoré les romans de métamorphes, sans jamais en avoir lu un seul qui ait coché toutes les cases de mes préférences personnelles, alors j’ai écrit le livre que j’aurais voulu lire. 

 

9 / Pourquoi écrire de la romance ? Qu'est-ce qui vous attire le plus dans ce genre ? 

J’aime les cheminements personnels que prennent les personnages. Les voir grandir, devenir de meilleures versions des gens que j’ai aimés dès le départ. 

  

10 / Quel est votre péché mignon ? 

Je ne vois pas comme un péché tout ce qui peut me rendre heureuse. 

 

11 / Qu'est-ce qui vous fait craquer à coup sûr chez un(e) héros(ïne) ? 

Les personnages qui ont des défauts et veulent sincèrement s’améliorer. Les personnages qui se pensent incapables d’être aimés et finissent par trouver l’amour. 

  

11 / Quelle est votre scène préférée ?  

Quand Devan se transforme pour la première fois devant Zio et sa meute et qu’ils réalisent l’étendue de sa puissance. 

 

 12 / Est-ce que vous avez dévié de votre plan initial en chemin ou est-ce que vous avez écrit tout ce qui était prévu ? 

Aucun de mes livres ne tourne comme je m’y attendais, mais les éléments émotionnels y sont, et c’est ce qui compte le plus à mes yeux. Je voulais vraiment explorer ce lien profond primaire qui unit deux âmes sœurs destinées, et je crois avoir réussi. 

 

13 / Est-ce que l'histoire a connu des bouleversements imprévus au cours de son écriture ? 

Devan était bien plus alpha que je ne l’avais prévu à la base. Dans sa forme humaine, il est plus petit que les autres loups, et je crois que c’est ce qui m’a fait le sous-estimer, tout comme les loups. 

  

14 / Qu'est-ce qui vous a inspirée pour l'écriture de ce livre ? 

Je suis une grande fan d’Annabelle Jacobs et son univers « Bitten By » m’a beaucoup inspirée pendant l’écriture de ce livre. 

 

15 / Qu'est-ce qui vous a inspirée au moment d'imaginer vos héros ? 

Comme je l’ai dit plus haut, je voulais vraiment explorer les âmes sœurs. C’est un thème qui me fascine depuis des années. En plus de ça, ces loups sont des guerriers, donc creuser les effets que la guerre avait sur eux était aussi important. 

 

16 / Quels sont les romans qui ont eu le plus d'influence sur votre vie ? 

Junk de Melvin Burgess, Séparation de cœur de Joanna Trollope et la pièce En attendant Godot. Tous trois explorent la futilité de l’existence humaine de manières très différentes, tout en montrant pourquoi nous continuons d’exister quand même. Parfois, l’humour suffit. 

 

17 / Quels sont les romans qui ont eu le plus d'influence sur votre écriture ? 

 Tous les livres que j’ai lus. 

  

18 / Quelle est votre manie de lecture ? 

Au lit, avant de dormir. Certains jours, quand je me réveille ; mais le livre que je suis occupée à lire doit être très spécial pour en arriver là. 

  

19 / Y a-t-il un thème qui vous tient le plus à cœur ? 

Le hurt-comfort (souffrance et réconfort) est, et restera pour toujours, mon préféré par-dessus tout. 

  

20 / Avez-vous un « rituel d’écriture » ?  

Non. Je me mets au travail, c’est tout. Parfois toute la journée, certains jours pendant dix minutes. La vie est trop imprévisible pour se tenir à un horaire. 

 

21 / Que représente l’écriture pour vous ? 

Je serai quelqu’un de très différent sans. 

  

22 / Qu'est-ce que vous ressentez avant la sortie d'un de vos romans ? Et après ? 

Du trac, puis du soulagement, et après je suis comme engourdie pendant un temps. C’est une sensation très étrange.  

  

23 / Si vous pouviez remonter le temps, où iriez-vous ? 

J’irais un peu plus à l’école. Et je fumerais moins. 

  

24 / Si vous pouviez passer une journée avec un personnage de livre, qui choisiriez-vous ? 

Cass, de mon livre Misfits. Il est hilarant, fait de super câlins et cuisine comme un dieu. C’est tout ce dont j’ai besoin chez un ami et dans ma vie. 

 

25 / Y a-t-il un livre que vous auriez aimé écrire ?  

Non. Les rêves d’autrui ne m’appartiennent pas. 

 

 26 / Quel est votre plus grand rêve d'écrivain ? 

Pouvoir continuer à écrire jusqu’à ma mort. Alors, achetez mes livres, s’il vous plaît 😀

****************************************************


1 commentaire


  • Valérie FREDERICK

    Une interview qui donne clairement envie de dévorer le roman! Merci.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés