Interview : Ginn Hale

Interview : Ginn Hale

1 / Pouvez-vous vous présenter ? 

GH : Je suis une auteure de fantasy qui aime célébrer la diversité de la nature et de mes communautés LGBTQ. Je suis fascinée par les hyménoptères et les champignons, et j’adore les récits emplis de magie et d’amour.  

 

2 / Si vous deviez choisir trois mots pour présenter votre série ? 

GH : Romance. Fantasy. Épique. 

 

3 / Pouvez-vous résumer très brièvement votre série ? 

GH : C’est un livre de fantasy où deux hommes issus d’époques et de royaumes différents doivent évoluer au cœur d’intrigues politiques, survivre à des tentatives d’assassinat, mener des batailles sanglantes et affronter une magie capable de détruire la planète pour se façonner un monde où ils pourront être ensemble.  

 

4 / Comment l'idée de cette série a-t-elle germé ? 

GH : Je cherchais un moyen de tisser deux intrigues ensemble de manière à créer des révélations et des retournements inattendus dans une histoire. Puis j’ai commencé à faire des rêves centrés sur un dieu destructeur caché et l’assassin qui le pourchasse, mais qui est également amoureux de lui. Ces deux concepts semblaient faits l’un pour l’autre.  

 

5 / Quel est votre péché mignon ? 

GH : Ce n’est pas vraiment un « péché », mais j’adore les scènes d’amour ou les conversations qui deviennent encore plus puissantes et révélatrices lorsqu’on les lit ou les regarde une deuxième fois (ou plus). Je suis moi-même coupable de disséminer des détails et des dialogues dans mes ouvrages que les lecteurs pourront décortiquer lors d’une seconde lecture.  

 

6 / Est-ce que vous avez dévié de votre plan initial en chemin ou est-ce que vous avez écrit tout ce qui était prévu ? 

GH : Étant donné que le récit repose sur des événements et des chronologies qui s’entremêlent, il me fallait rester fidèle en tous points ou presque à mon plan. Le projet en lui-même était titanesque, on aurait dit qu’il était tiré d’un film sur un savant fou : une feuille de vieux journal délavée de 45 cm sur 90 recouverte de centaines de notes et de diagrammes. 

 

7 / Est-ce que l'histoire a connu des bouleversements imprévus au cours de son écriture ? 

GH : Le bouleversement le plus inattendu, c’est quand j’ai été contactée par un éditeur qui voulait publier la série et que j’ai découvert que j’avais supprimé le manuscrit tout entier. (À l’époque, mon ordinateur ne disposait pas de mémoire suffisante pour conserver ce fichier-là et celui de la nouvelle série sur laquelle j’étais occupée.) 

Heureusement, au fil des cinq années d’écriture, j’avais partagé des chapitres et des volumes entiers avec des amis et des collègues auteurs. Ils sont tous venus à ma rescousse et, ensemble, nous avons pu retrouver la totalité des manuscrits composant la série. 

 

8 / Qu'est-ce qui vous a inspirée au moment d'imaginer vos héros ? 

GH : Eh bien, tout d’abord, je dois avouer que les protagonistes de cette histoire ont été inspirés par deux de mes amis bien réels, à tel point que je me demandais souvent comment ils auraient réagi dans telle ou telle situation. Cela m’a permis de maintenir l’humanité des personnages malgré l’univers fantastique et les événements très dramatiques. (Il va sans dire que le fait qu’ils étaient eux-mêmes très fringants et romantiques était un avantage non négligeable. MDR.) 

Quant aux autres personnages, et plus particulièrement les antagonistes, j’ai essayé de me mettre à leur place pour m’assurer que, de leur point de vue, ils se comportaient en héros, qui se souciaient des gens dans leur vie et voulaient protéger leurs mondes. J’ai essayé, avec tous les personnages, d’éviter le thème habituel du « bien contre le mal » qu’on voit en fantasy. Malgré toute la magie et les scènes d’action, la série est avant tout une exploration de l’impact que les gens ont sur la vie de ceux qui les entourent, pas seulement au cours de grandes batailles, mais pendant des petits instants éphémères de tendresse. 

 

9 / Y a-t-il un thème qui vous tient le plus à cœur ? 

GH : J’adore les personnes qui restent discrètes alors qu’elles détiennent en fait la clé d’un savoir secret ou d’une puissance cachée. Et, bien entendu, j’aime beaucoup les amants qui sont prêts à affronter l’impossible et tout risquer l’un pour l’autre. 

****************************************************


1 commentaire


  • Amina

    Merci pour l’interview, ça donne envie de le lire :-)


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés