Interview Reru

Interview Reru

1 / Pouvez-vous vous présenter à ceux qui vous découvrent avec cette nouvelle série ? 

Je m’appelle Claire, j’ai 37 ans et je suis infirmière. La lecture a toujours eu une très très grande importance dans ma vie, mais je me suis mise à écrire il y a dix ans seulement. J’ai commencé avec de la fanfiction et de fil en aiguille, me voilà avec tout un tas de nouveaux persos dans la tête ! 

 

2 / Si vous deviez choisir trois mots pour présenter votre livre, lesquels  

seraient-ce ? 

Romance  

Enquête 

Irlande  

 

3 / Pourquoi avoir choisi Dublin pour situer votre histoire ? 

J’ai eu un coup de cœur absolu pour cette ville quand j’y suis allée en 2015. Tout m’a plu. L’ambiance, l’atmosphère, les pubs, les gens, la pluie, le bruit rigolo des feux aux passages cloutés. Et la nature sauvage à deux pas. J’y retourne régulièrement, c’est comme une bouffée d’air. 

Et quoi de mieux que l’Irlande pour un univers contemporain et magique à la fois ? 

 

4 / Pourquoi avoir choisi de mélanger magie et enquête dans votre histoire ? 

À l’origine, cette histoire n’était pas du tout une enquête paranormale. C’était juste une romance, avec un perso pas tout à fait comme les autres. Et j’ai reçu ce conseil : garder l’idée de base, et en faire un mystère fantastique. 

Au début, ça m’a paru insurmontable, il y avait tout à faire ! Il fallait tout réécrire, tout revoir. L’idée d’une enquête me terrifiait. Alors j’ai mis ce projet au placard. Mais allez dire ça aux deux zozos dans ma tête ! Ça m’a pris des années. J’ai laissé tourner, mûrir. J’ai regardé les personnages changer de place, évoluer, devenir ce qu’ils sont et tout s’est mis en place. Cette nouvelle histoire n’a plus rien à voir avec celle d’origine et je suis très fière d’avoir réussi le challenge de la réécriture. 

 

5 / D’où vient votre inspiration lorsqu’il est question de créer vos personnages ? 

Ils se construisent souvent en même temps que l’histoire dans ma tête, et se modulent donc un peu selon les besoins, pour que tout s’emboîte. Sauf bien sûr quand l’un d’eux décide d’avoir une réaction que je n’avais pas envisagée et du coup, je me retrouve avec un perso qui sort du sentier bien sage que je lui avais tracé ! 

Donc voilà, en général, mes persos viennent de l’idée de base de l’histoire (qui, elle, peut venir de n’importe où…). 

Ils ont souvent un trait de caractère qui vient de moi, ou d’un membre de ma famille. Si j’ai adoré un perso dans un roman, je peux avoir envie qu’un des miens lui ressemble un peu, comme un clin d’œil. 

****************************************************


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés